Pétroglyphes de Tamgaly Tas + bonus

img_0114

Nouveau week-end, nouvelle escapade en dehors d’Almaty. Cette fois-ci nous avons mis le cap au nord, non loin du lac artificiel de Kapchagaï, pour aller découvrir les pétroglyphes de Tamgaly Tas.

Ne vous inquiétez pas, je ne savais pas non plus ce qu’était vraiment ce terme barbare, et bien il s’agit de gravures dans la pierre réalisées pour certaines il y a des milliers d’années. Selon Wikipedia, celles de Tamgaly Tas datent plutôt du 18 ème siècle et ont la particularité d’être d’inspiration bouddhiste.

Lire la suite

Randonnée(s) à Butakovka

IMG_0075

Ca y est, la saison des randonnées a repris ! Il fait encore tellement beau à Almaty que ça serait dommage de s’en priver et puis, il y a tellement à découvrir avec ces montagnes qui nous narguent depuis notre fenêtre…

Sur les conseils d’expatriés, déjà chevronnés en randonnée, nous sommes partis à la découverte de Butakovka ou, plus précisément, après le village du même nom, des chemins dans la montagne pour aller vers des cascades, longer des rivières et profiter d’un panorama sur Almaty : tout un programme.

Lire la suite

Le retour en France pour les vacances

carte voyage almaty france

Dès notre décision prise de partir en expatriation, il était clair que nous voulions rythmer notre année par 2 retours en France, indispensables à nos yeux : l’été et Noël.

Ma moitié a eu droit à 3 semaines cet été et j’ai décidé de prolonger de deux semaines supplémentaires.

Donc, nous sommes rentrés fin juillet en France avec, comme tout le monde, l’excitation et l’impression que les derniers jours avant les vacances sont interminables.

La problématique du retour en France est double : voir tout le monde sereinement et ne pas trop se réhabituer à la vie française. Lire la suite

Les 10 commandements du nouvel expatrié

Nous voilà depuis 1 mois rangés dans la catégorie des expatriés, cette communauté qui attire et en même temps dont on ne connaît pas les codes.

P1070716

Entrée du parc du Président

Voici, pour notre expérience, les leçons à retenir de cette immersion :

1- Communiquer, enfin essayer

Il y a plusieurs niveaux de difficultés dans une expatriation, la langue peut en être une. La principale barrière à l’intégration au Kazakhstan est clairement le russe. On se rend vite compte qu’au quotidien, c’est un vrai handicap de ne pas pouvoir communiquer avec les gens. Depuis un mois donc je me fais comprendre en pointant du doigt (c’est pas poli je sais maman), en ne disant que bonjour, merci, au revoir et combien (seuls mots que je connais), en haussant les épaules “désolé” à chaque fois que quelqu’un me parle et en étant très fière de moi à chaque fois que je déchiffre un mot (car oui je sais maintenant lire l’alphabet cyrillique : première victoire).

Bon, on prend des cours de russe et cela va s’arranger très vite mais en attendant vive les applications de traduction.

Lire la suite