Voyage road trip au Kirghizstan

Le mois de Mai a été riche en visite entre les parents, les beaux-parents et les amis, nous avons été bien occupés et surtout quel plaisir de leur faire partager notre quotidien et leur faire découvrir le beau et vaste pays du Kazakhstan.

Nous avons même décidé d’aller au delà des frontières en faisant une virée en van plus au sud au Kirghizstan (ou Kirghizistan selon l’humeur, je ne sais pas car on trouve les deux écritures selon les guides). Notre périple a duré 4 jours pleins avec beaucoup de voiture mai aussi beaucoup de paysages magnifiques.

Ce pays est beaucoup plus petit que le Kazakhstan mais comporte quand même 5,6 millions d’habitants, il est connu pour ses yourtes (oui nous avons testé bien sûr…), ses chevaux et son immense lac Issy-Koul.

Le 1er jour, nous sommes partis vers 9h et notre première étape était Bishkek, la capitale, à vol d’oiseaux très court mais au final, nous n’y sommes arrivés qu’à 15h. Il faut dire que nous avons passé la douane, alors pour nous, pauvres européens venant d’une zone de libre circulation des personnes, on se dit, facile mais ici on ne rigole pas avec ça. Donc nous voici arrivés à la barrière avec l’obligation de descendre avec tous nos bagages pour marcher sur 100 mètres, montrer nos passeports pour sortir du Kazakhstan, faire 100 mètres à pied en zone franche (ah oui mes grand parents m’en avaient parlé de ça, retour en arrière de 70 ans) et nous montrons à nouveau nos passeports pour rentrer au Kirguizstan : une aventure en soi, il fallait que je le raconte. Arrivés à Bishkek, nous avons logé à l’Asia Mountains, très sympathique avec bon accueil, je recommande.

Nous voici reparti le lendemain pour le lac Issy-Koul et pour vivre notre expérience dans les yourtes. En chemin, nous visitons la Tour Bourana qui est une sorte de minaret en briques de 24 mètres. La vue d’en haut est très jolie avec un panorama sur les vallées vertes mais pour cela il faut monter dans un tunnel escalier exigu, nous avions laissé ma tante et petit G en bas histoire d’assurer le retour.

Nous arrivons au lac qui est impressionnant de part ses dimensions : 200 km sur 70 km, sa couleur turquoise et son panorama sur les montagnes enneigées : une halte pique nique s’est imposée.

Nous sommes arrivés le dimanche fin d’après midi au camp de yourtes de l’Eco Village Almaluu. Plusieurs yourtes bien aménagées, une yourte pour les repas, une balançoire, la vue sur les montages et le lac : immersion totale. Le diner traditionnel, pris sous la tente par terre ,avec tous ces tapis en feutre colorés, a été un moment fort et typique.

 

Le lendemain nous avons eu la chance de découvrir la fabrication des tapis en feutre et bien sûr nous n’avons pas résisté tant les couleurs et les motifs sont magnifiques. Ensuite, direction Karakol une autre ville étape pour faire la boucle et découvrir de nouveaux paysages, plutôt canyons cette fois-ci. Nous n’avions pas le temps mais des randonnées sont à réaliser ainsi que des balades à cheval pour les intéressés.

Arrivés à Karakul au Caravan hotel, cette ville nous fait un peu l’impression d’un no man’s land, mais il faut se dire que la sédentarisation de ce peuple est très récente et les soviétiques ont construit beaucoup d’où un style austère et vide. Les 2 points d’intérêts que nous avons vu sont une mosquée type chinoise (il n’en existe que 3 dans le monde) et  une église en bois somptueuse.

Jour 4, retour vers Almaty avec beaucoup de route, près de 8 heures, avec des vues encore à tomber, et un autre passage de douane avec zone franche en plein milieu de nul part. Cette fois ci, pas besoin de descendre les bagages (heureusement avec les tapis, il aurait fallu faire un choix entre la main de petit G et nos nouvelles acquisitions)…

Nous sommes ravis d’avoir visité ce pays où nous ne serions jamais allés si nous n’étions pas en expatriation dans cette partie du monde (bravo aux curieux qui y pensent quand même c’est un bon choix). Ce pays semble pauvre (sur base de nos critères) avec des techniques ancestrales entre autres agricoles mais encore une fois ce peuple est ouvert, attachant et ravi d’accueillir des visiteurs. A faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *